Comité de pilotage du PARFSE

Imprimer
Date de publication

 

Le 23 mai 2019 s’est tenue dans la salle de réunion d’une structure hôtelière de Conakry la première session ordinaire de l’année 2019 du Comité de pilotage du Projet d’appui au renforcement des fonctions statistiques de l’Etat (PARFSE).

Monsieur Péma Guilavogui, Secrétaire général du Ministère du plan et du développement économique (MPDE), Président du Comité de pilotage, a présidé la session à laquelle ont participé tous les membres du Comité de pilotage (voir liste des participants en annexe).

 

Quatre points étaient à l’ordre du jour de la session :

  1. Examen du suivi des recommandations de la deuxième session de l’année 2018 du Comité de pilotage ;
  2. Examen et adoption du cinquième rapport semestriel de l’assistance technique ;
  3. Examen de l’état d’avancement du Contrat de subvention au 30 avril 2019 ;
  4. Formulation de recommandations.

A l’issue des présentations des rapports par l’assistance technique et la Direction générale de l’Institut national de la statistique, le Président du Comité de pilotage a invité, les membres du Comité à faire des observations et commentaires sur les rapports.

Les débats ont notamment porté sur les points suivants :

  • le retard d’exécution de certaines activités ;
  • le taux d’exécution du budget du Contrat de subvention ;
  • la pérennisation des activités après le projet ;
  • Les études approfondies pour la valorisation des données.

Suite aux débats, le Comité de pilotage a procédé à l’adoption des recommandations suivantes :

  • Les Autorités nationales doivent, avec l’appui du PARFSE, mettre en place au cours du prochain semestre, le Conseil d’Administration de l’INS.
  • Afin d’achever certaines activités (extension de l’indice des prix, fonctionnement de la première année de la filière de formation des cadres moyens de la statistique, élaboration de tableaux de bord sectoriels, etc.) dans de bonnes conditions, les autorités nationales doivent demander une prolongation du projet.
  • Toutes les structures sectorielles bénéficiaires doivent poursuivre la mise en œuvre des systèmes d’information et élaborer les annuaires statistiques et les tableaux de bord avant la fin du projet.
.

© INS Guinée 2019